•  

     

      

      

      Image du Blog croissantdelune.centerblog.net

      

    La version officielle du massacre de la famille Romanov.

      

    Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, la famille impériale fut réveillée vers minuit. Chacun fit sa toilette, s’habilla et une heure après environ, ils sortirent de leurs chambres. Ils étaient calmes et ne s’attendaient à aucun danger. Ils descendirent l’escalier, Nicolas portait son fils. Ils entrèrent dans la chambre de 20 mètres carré, située à l’extrémité de la maison. On apporta des chaises, pour Alexis et ses parents, les grandes duchesses et les domestiques restèrent debout contre le mur, face à 11 gardes armés de revolvers.

    Les 11 gardes fusillèrent les 12 habitants de la maison Ipatiev. Les corps se retrouvèrent par terre, gisant dans des flaques de sang. Ils étaient tous morts, sauf Alexis. Il reçu de la part d’un des gardes deux autre coups de revolver.
    Chacun reçu plusieurs blessures, leurs visages étaient inondés de sang. Les gardes enlevèrent aux victimes leurs bijoux.
    Les cadavres furent placés dans des draps qui servie à les transporter. Ils furent emmenés par voiture dans un puit de mine. . Au milieu, un puits de mine desaffectée. Déshabillés, les corps sont sectionnés et arrosés d'essence.
    Le bûcher va brûler trois jours et trois nuits. Dissous dans de l'acide, les restes carbonisés, les effets personnels sont jetés dans le puits de la mine. On termine juste à temps; le 25 juillet, l'armée blanche de l'amiral Koltchak, un fidèle du tsar, s'empare de la ville. Ils trouvent quelques traces du massacre, des lambeaux de vêtements, des dents, des lunettes et les baleines de corset des grandes-duchesses.

    Les gardes continuèrent a garder la maison Ipatiev jusqu’au 20 juillet, bien que plus personne ne vivait dedans. C’était pour laisser croire au peuple que la Famille Impériale était toujours vivante.

    Après le massacre, la maison fut pillé, il ne restera plus rien des affaires personnelles de la famille Romanov.

    Photo du tsar et de ses enfants en captivité en 1918.

      

      

      

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique