•  

     

     

     

     Extrait des journaux intime de la grande-duchesse Tatiana Nicolaïevna

     

    Prière écrite par Tatiana en captivité.

    "Que Dieu nous bénisse et que Sa parole nous accompagne.
    Pourquoi, à la vue d'un cimetière orthodoxe, notre coeur se fait-il lourd ?
    Parce qu'il nous rappelle que la vie terrestre n'est qu'une agitation.
    Nous ne savons jamais lutter contre nos désirs,
    nous servons notre chair et cherchons un bien-être paresseux
    dans la calomnie et la rancune.
    Pourquoi, cependant, près d'un tombeau de gens pieux,
    nous sentons-nous apaisés ?
    Parce que le sacrifice de leur coeur nous apparaît.
    Comme, à Pâques, le Christ a souffert et supporté son martyre,
    l'homme pieux supporte la rancune et la persécution."


    Pensée de Tatiana écrite sur une feuille retrouvée dans son journal.

    "Le Seigneur nous rappelle que ce n'est pas le mal qui vainc le mal, mais l'amour.
    Nous devons aussi lutter car la réponse au bien est le mal, et le mal règne."


    extrait des journaux intime de la grande-duchesse Tatiana Nicolaïevna
    Journal intime de Tatiana.

    Entrée du 17 juillet 1914.

    Dans la matinée, ai fait de l'équitation avec Maria et Anastasia. Nous avons rencontré Pavel Alexeïevitch. Ai eu des cours. Tous les cinq, avons pris le petit-déjeuner avec papa et maman. Nous avons joué de la musique et chanté avec Ania [Anna Vyroubova] et Viktor Erastovitch. Papa n'était pas là - il travaillait à la maison. Nous avons bu du thé ensemble. Ai nagé avec Anastasia dans la mer. Nous avons dîné toutes les deux avec papa, maman et tante Olga. [la soeur de Nicolas]
      

     

     

    Beginning of Grand Duchess Tatiana’s Diary, 1915-16.

      
      
    SOURCES
      
      
      
      
     
     
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique