• JOURNAUX INTIMES de la Grande Duchesse OLGA NICOLIEVNA

     

     

     

    Extrait des journaux intimes de la grande-duchesse

    Olga Nicolaïevna

      

     

    extrait des journaux intime de la grande-duchesse Olga Nicolaïevna
    Dernier journal intime d'Olga, 1917-1918.
     
    [ Entrée du 11 avril 1911 ]

    Déjeuner avec papa et maman. Dans l'après-midi, revue des nouvelles recrues de la garde rapprochée et d'une autre compagnie. La revue fut vraiment très belle. Thé avec S[ophia] I[vanovna Tiutcheva, une gouvernante]. Après le thé, contact téléphonique avec Nik[olaï] P[avlovich Sablin] et P.A. Voron[ov, un ami d'Olga]. Dîner avec maman et Ania [Anna Vyroubova]. Office religieux. Papa a dîné avec les hussards.


    [ Entrée du 20 août 1911 ]

    A 10 heures départ avec Papa, T[atiana] et Al[exei] vers Krasnoïe Selo pour la parade du régiment moscovite. Il y a eu un office et la parade. Dans l'après-midi, promenade dans le jardin. Puis, rien de spécial. Après le dîner, travail dans la chambre de maman.


    [ Entrée du 8 novembre 1911, Livadia ]

    Une délégation de mon régiment était là. Papa a présenté tout le régiment, vêtu de la pelisse blanche des hussards [un manteau ressemblant à une cape] qu'ils portaient autrefois. Il y a longtemps, lorsque le régiment est devenu le régiment des dragons, la pelisse a été supprimée, l'uniforme a été conservé, mais pas la pelisse. Aussi, un sentiment de joie a envahi le régiment.


    [ Entrée du 13 septembre 1913, Livadia ]

    D'abord, je suis restée à la maison à cause de la pluie. Puis, je me suis promenée avec Papa, T[atiana], S[okrovishce, Pavel Voronov] et Zlebov. Cette après-midi, Papa est allé se promener avec trois gardes du corps, mais je suis restée à la maison. Et je ne le regrette pas car mon S. [Voronov] et T.S. étaient dans la chambre de Maman. S. a fait une liste des dernières choses pour la vente de charité.
      
    J'étais assise à côté de lui et j'étais si heureuse de le voir. Je ne voyais que lui... Des sans-abri ont été accueillis dans l'autre pièce, puis j'ai joué du piano pour lui et Papa est rentré. Nous avons pris le thé. Maman a eu des maux de tête. Nous sommes allés à l'église pour Vsenoschnaya. Dans la soirée, Papa a rencontré Prokopy personnellement. Nous avons travaillé. 12°C.


    [ Entrée du 17 novembre 1913 ]

    Avec Alexey, P[apa], N.P, Anya [Vyroubova] et S.[Voronov] chéri, à Oreanda et Kurpaty. Nous avons pris le thé ensemble. A 7 heures, invités à diner puis un bal jusqu'à minuit et demi. Très, très amusant et terriblement beau... J'ai vraiment apprécié. S [Voronov] est un homme gentil et doux.
     
     
     

    extrait des journaux intime de la grande-duchesse Olga Nicolaïevna

    Poême et peinture réalisés par la grande-duchesse olga.

     
    Tante Ella [Elisabeth Fedorovna] est passée 5 minutes. Mon coeur ne se porte pas aussi bien qu'auparavant, j'ai des douleurs au coeur, mon coeur n'est pas en bonne santé. J'ai seulement dormi une heure et demie.


    [ Entrée du 20 octobre 1916 ]

    Avec maman à l'église de Znamenie et à l'infirmerie. Sommes allées immédiatement donner des médicaments, puis avons écrit, fait les lits... Ce soir, sommes allées toutes les quatre à l'infirmerie. L'enseigne Petrov du 44ème régiment de Valtaisk est rentré hier, blessé au ventre et à la poitrine. Sommes passées tous les voir.


    [ Entrée du 10 décembre 1916 ]

    Maman est allée chez Ania [Vyroubova] et a vu Kalinin. A 19h, nous sommes allées à la veillée. Dans la soirée, nous sommes tous passés chez Ania. Grigory Efimovich [Raspoutine] et Feodosia Stepanovna étaient présents. Ils ont diné. Puis, à l'hôpital. Tout allait bien là-bas. Je n'ai rien fait de particulier. A 23h, nous avons pris le train de nuit pour Novgorod.


    [ Entrée du 17 décembre 1916 ]

    Nous sommes allées toutes les 2 à Znamenia. Comme d'habitude, nous avons fait les lits. Nous avons joué au bloshki avec Kasyanov contre Tatiana et les Ulan. Nous avons mangé avec Maman. Ania a bu du thé et a diné. Nous sommes restées avec Maman toute la journée. Père Grigory [Raspoutine] a disparu pendant la nuit. Ils le cherchent partout. C'est tellement pénible. Lili Dehn est venue. Papa a écrit. Nous avons veillé jusqu'à presque minuit. Nous attendions un appel de Kalinin, etc. Nous avons dormi ensemble toutes les 4. Oh, Seigneur, viens à notre aide !
     
     

    extrait des journaux intime de la grande-duchesse Olga Nicolaïevna
     
      
    [ Entrée du 18 décembre 1916 ]

    Lithurgie à 9h. Maman et Ania [Vyroubova] ont communié. Elle reste avec nous car Maman s'inquiète à son sujet. Vers 11h, nous sommes allées à l'hôpital toutes les deux. Pas grand chose à faire, simplement trier et nettoyer, etc. Kasyanov est en ville depuis hier. Hier et aujourd'hui, Papa a eu un conseil de guerre et a été obligé de partir après quatre heures et demie. Oh ! Seigneur viens à notre aide, c'est si douloureux et dur !

    Ania [Vyroubova] et Lili [Dehn] étaient ici le matin et pendant la journée. Nous sommes allées nous promener avec elles et Titi. C'était une matinée radieuse, claire et ensoleillée mais extrêmement froide. Nous étions assises toutes ensemble. Dieu, protège-nous et sauve-nous. Lili et Ania ont pris le thé et vont diner. N.P a diné et est parti à 22h. Nous nous sommes séparés à seulement 23h. Tout est si douloureux ! T[atiana] et moi avons dormi avec Maman. Moi, dans le lit de Papa et T[atiana] sur le canapé.


    [ Entrée du 19 décembre 1916 ]

    Comme d'habitude, nous nous sommes rendues à Znamenia et à l'hôpital. Presque rien à faire. Nous sommes allées avec Kasyanov dans la salle de réception. Les portes étaient fermées et il n'y avait personne. J'ai joué et il a chanté tout un panel de nouvelles et jolies choses. Il était très, très charmant ! Ensuite, j'ai distribué des médicaments et j'ai de nouveau joué. Après midi, après avoir fait des bandages, j'ai commencé à jouer au bloshki - comme d'habitude - et nous avons gagné avec Kasyanov. J'ai mangé avec Maman. Finalement, nous avons appris que le Père Grigory [Raspoutine] avait été tué. Il semble que ce soit Dmitri [Pavlovich] qui l'ait fait, et ils l'ont jeté du pont à Krestovsky. Il a été retrouvé dans l'eau. C'est si difficile à supporter - je ne peux même pas écrire. Nous avons bu le thé avec Ania [Vyroubova] et, tout ce temps, nous avons ressenti sa présence.
    Nous sommes sortis à 17h et nous sommes allés saluer Papa et Alexei à 18h. Quel bonheur ! Nous avons diné ensemble ! Après 22h, Papa et Maman ont reçu Kalinin, puis oncle Pavel. Nous étions avec Ania dans sa chambre. Nous sommes allés au lit à minuit.


    [ Entrée du 20 décembre 1916 ]

    Nous sommes allées à Znamenia et à l'hôpital. Nous avons rédigé des prescriptions, comme d'habitude et avons pris les températures. Kasyanov nous a aidées et nous a dicté ce que nous avons écrit. Nous sommes restés logntemps près des casiers. Je n'ai vraiment pas fait grand chose. Ensuite, bloshki avec Meyer contre Tatiana et Kasyanov. J'étais confuse tout le temps et mal à l'aise, je ne pouvais y jouer sans lui. Je me suis habillée pour aller en ville.

    J'ai mangé avec Papa, Maman et Alexei. Je suis allée me promener avec Papa après 15h. Un jour clair et ensoleillé, il fait 13°C en dessous de zéro. Après le thé, nous sommes restés avec Ania. Rien de particulier dans la soirée. Nous sommes restés ensemble. Après 23h, nous nous sommes couchés.


    [ Entrée du 21 décembre 1916 ]

    A 9h, nous 4, Papa et Maman sommes allés à l'endroit où l'église d'Ania [Vyroubova] sera construite. Père Grigory [Raspoutine] a été enterré du côté de la future église. Dieu sacré sauve nous ! Les seules personnes présentes étaient Ania [Vyroubova], Lili [Dehn], Akilina, Feodosia Stepanovna, Zhuk, le colonel Maltsev, l'architecte et le prêtre. Après cela, nous nous sommes rendus à Znamenia et à l'hôpital. J'ai dicté quelque chose à Kasianov. J'ai fait les lits et donné des médicaments.


    [ Entrée du 22 décembre 1916 ]

    ... Papa et Maman acceptent tout. Mon Dieu, ils travaillent si dur et c'est vraiment pénible et difficile à supporter pour eux. Seigneur, aide les et bénis les.


    extrait des journaux intime de la grande-duchesse Olga Nicolaïevna
    Journal intime d'Olga, 1916.
      
      
    sources
      
      
      
     
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :