• Biographie d'Alexandra Feodorovna Romanova

     

     

    biographie d' Alexandra Feodorovna Romanova

    la biographie d4 Alexandra Fiodorovna Romanova
      
      
      
    Alix de Hesse, de son nom complet Victoria Alix Hélène Louise Béatrice de Hesse-Darmstadt, la sixième enfant du grand-duc Louis IV de Hesse et de la princesse Alice du Royaume-Uni, est née le 6 juin 1872 au palais de Hesse, en Allemagne. Elle était surnommée "Sunny" ("rayon de soleil") par ses soeurs et sa mère lors de son enfance.
      
    Même si son premier prénom était Victoria (tout comme une de ses soeurs et plusieurs cousines), tout le monde l'appelait par son second prénom : Alix.
     
     
    photo d' Alexandra Fiodorovna Romanova
     
    Alix bébé
      

    Alix avait cinq frères et soeurs : Victoria (née en 1863), Elisabeth (née en 1864), Irène (née en 1866), Ernest-Louis (né en 1868), Frédéric (né en 1870) et Marie (née en 1874). A peine âgé de trois ans, son frère Frédéric, atteint d'hémophilie, meurt d'une hémorragie en tombant d'une fenêtre. Puis, le 16 novembre 1878, sa jeune soeur Marie décède de la diphtérie, tout comme sa mère qui décèdera quelques jours plus tard.
      
    Alix quitte alors Hesse avec son père, son frère et ses trois soeurs pour l'Angleterre, où sa grand-mère maternelle, la reine Victoria du Royaume-Uni, la prend sous son aile protectrice. Alix restera traumatisée tout au long de sa vie par la mort de sa mère.

     
    la biographie d4 Alexandra Fiodorovna Romanova
      
      
    Sa cousine, la reine Marie de Roumanie la décrira plus tard à une amie:
    "Son attitude vis-à-vis du monde était dépourvue de confiance, de tendresse, et dans une certaine manière, hostile...
      
    Elle était à la fois proche et lointaine comme si quelqu'un voulait lui voler quelque chose qui lui appartenait."
    Une autre de ses cousines, la princesse Marie-Louise de Schelswig-Holstein, fatiguée de ses chagrins continuels lui dit : "Alix, tu fais toujours la malheureuse; un jour, le Tout-Puissant t'enverra des chagrins accablants et que feras-tu alors?"


    En avril 1884, sa soeur aînée Victoria épouse le Prince Louis de Battenberg. Deux semaines plus tard, sa soeur Elisabeth (surnommée Ella) épouse le grand-duc Serge Alexandrovitch de Russie, fils du tsar Alexandre II et de la princesse Marie de Hesse-Darmstadt (une tante d'Alix), de son nom russe Maria Alexandrovna. C'est lors du mariage de sa soeur Ella et du grand-duc Serge Alexandrovitch, qu'Alix fait la connaissance du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch, fils aîné du tsar Alexandre III. Alix est alors âgée douze ans et Nicolas de seize.
      
    Elle rencontre également les frères et soeurs du jeune tsarévitch : Georges, Xenia, Michel et Olga.

    Les mois passent, Alix et Nicolas s'envoient régulièrement des lettres. Nicolas pense même déjà à épouser Alix.
      
    Cependant, un obstacle s'oppose à cette union. En effet, les parents de Nicolas, Alexandre III, mais surtout Marie Fedorovna montrent une hostilité courtoise envers la jeune Alix.
      
    Ni l'un, ni l'autre ne souhaitent introduire une nouvelle princesse allemande dans leur famille. D'ailleurs, Alix apprend quelque temps plus tard que les parents de Nicolas veulent lui imposer un mariage avec une princesse française, Hélène d'Orléans, fille du comte de Paris.
      
      
     
      
    Bien que meurtrie par la réticence dont elle est l'objet de la part de la famille impériale, Alix ne veut pas s'avouer vaincue. Afin de marquer sa prédilection pour la Russie, elle achète dans une foire des poupées taillées dans du bois de bouleau, arbre symbole dans la patrie de Nicolas.
      
    Rentrée en Angleterre, elle exige d'apprendre le russe et se lance dans de longues discussions théologiques avec l'aumônier de l'ambassade de Russie.
     
      
    Agacée de rester si longtemps dans l'expectative, la reine Victoria écrit à son autre petite-fille, la grande-duchesse Elisabeth, pour lui demander si Alix n'a pas attiré sur elle "l'attention d'un des membres de la dynastie russe". Dans ce cas, elle ne confirmerait pas Alix dans la religion anglicane et préparerait sa conversion à l'orthodoxie.
      
      
    Photo de La grande-duchesse Olga Nicolaïevna
    De gauche à droite: Marie Fedorovna, Olga, Xenia, Irène, Olga Alexandrovna, Nicolas et Alix.
      
      
    Obéissant aux consignes de la cour, Elisabeth laisse la lettre sans réponse.
      
      
    Du coup, Alix comprend que sa présence n'est décidément pas désirée à Saint-Pétersbourg et se rebiffe. Murée dans la solitude et la fierté, elle repousse la demande en mariage d'un obscur prince allemand, cherche une consolation dans la lecture des livres de piété, se fait confirmer dans le rite anglican et déclare qu'elle "aimerait mieux rester vieille fille que de renoncer au protestantisme".

    Cependant, le tsar Alexandre III tombe gravement malade, et sur la demande de son fils, il accorde à Nicolas de demander la main de la jeune Alix. Mais la princesse allemande s'oppose toujours à se convertir à l'orthodoxie :
      
    "Seigneur, quelle journée!" écrit Nicolas,
      
      
    "Après le café, vers 10 heures, nous sommes allés chez tante Ella (Elisabeth Fedorovna) dans l'appartement d'Ernie (grand-duc Ernest-Louis de Hesse Darmstadt) et d'Alix. Elle (Alix) a remarquablement embelli, mais elle avait l'air triste. On nous laissa seuls et c'est alors que commença entre nous cet entretien que depuis longtemps je souhaitais et redoutais à la fois. Nous avons parlé jusqu'à midi, mais sans succès.
      
      
    Elle s'oppose toujours au changement de religion. La pauvre, elle a beaucoup pleuré. Elle était plus calme quand nous nous sommes séparés." Le lendemain, le 6 avril, nouvelle note attendrie dans le journal de Nicolas: "Alix est venue et nous avons encore eu un entretien. Mais j'ai moins touché à la question d'hier. C'est déjà bien beau qu'elle ait consenti à me voir et à me parler."

    Enfin, deux jours plus tard, le 8 avril, cri de victoire:
      
    "Jour merveilleux, inoubliable dans ma vie! C'est le jour de mes fiançailles avec ma chère, mon incomparable Alix... Nous nous sommes expliqués tous les deux (...)
    J'ose à peine croire que j'ai une fiancée."
      
     
      
    Biographie d'Alexandra Feodorovna Romanova
      
    Photo rare, Nicolas II et Alexandra.... ( ils s'adoraient )
      
      
      
    Alix et Nicolas rentrent en Russie pour rendre visite à Alexandre III, toujours gravement malade. Aussitôt arrivés, Alix se convertit à la religion orthodoxe, et est à présent appelée la grande-duchesse Alexandra Fedorovna. Peu de temps après sa première rencontre avec lui, le tsar Alexandre III décède de sa maladie le 20 octobre 1894.
      
    Nicolas est à présent le tsar de toutes les Russies.

    Nicolas et Alix se marient juste après la mort du tsar Alexandre III. Peu de temps après l'union du jeune couple impérial, Alix donne naissance à leur premier enfant le 15 novembre 1895, une fille prénommée Olga ("bien-aimée" en russe).
     
     
      
    Biographie d'Alexandra Fiodorovna Romanova
     
    Sa naissance est suivie par trois autres filles, et finalement un garçon: Tatiana naît le 10 juin 1897, Maria le 26 juin 1899, Anastasia le 18 juin 1901, et après plus de trois ans de prières, Alix donne naissance le 12 août 1904 à un fils, le tsarévitch Alexeï.

     
    Après la naissance d'Alexei, on découvre au jeune garçon une terrible maladie, l'hémophilie.
      
    Déjà à cette époque, on savait que cette maladie ce transmettait de mère en fils. En fait, Alix a hérité cette maladie de sa grand-mère maternelle, la reine Victoria. La santé du jeune tsarévitch se dégrade jusqu'à ce qu'une cousine de Nicolas présente au couple impérial un guérisseur, Grigori Raspoutine. Ses dons vont lui permettre de sauver plusieurs fois le tsarévitch de la mort.
      
    Biographie d'Alexandra Fiodorovna Romanova
      
      
     
    La "Grande Guerre" débute. Nicolas part alors au front avec le tsarévitch Alexei. Alexandra envoie régulièrement des lettres à son époux parti au front et le pousse dans l'autocratie la plus extrême: "Soit Ivan le terrible, Pierre le Grand. Ecrase-les de ta grande stature" écrit Alexandra dans une de ses lettres adressées à Nicolas. Mais le tsar n'est pas fait pour être un autocrate et doit abdiquer suite à la révolution de février 1917. Alix est ensuite emprisonnée et assassinée avec toute sa famille le 17 juillet 1918 à l'âge de 46 ans.
      
      
    Biographie d'Alexandra Fiodorovna Romanova
      
     
      
    sources :
      
      
      
      
      
     
      
      
     
     
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :