• ANNA ANDERSON, l'Usurpatrice et mythomane

     

     

    Dans la nuit du 17 juillet 1918, le Tsar Nicolas II,

    son épouse la Tsarine Alix

    (dite aussi Alexandra Feodorovna ), leurs enfants Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et Alexis ainsi que leurs proches domestiques sont massacrés par les rouges.

     

    En 1920, une certaine Anna Andrerson dira être Anastasia :

    sauvée par l'un des assassins, elle l'aurait épousé

    et en aurait eu un enfant.

    Son mari et son enfant morts rapidement, elle tente alors de se suicider en sautant d'un pont mais est sauvée de la

    noyade et conduite dans un hôpital.

     

    C'est là que cette Anna Anderson affirme être la fille du Tsar.

    Mensonge ou réalité ?

    Que s'est-il vraiment passé cette nuit là ?

     


    Aujourd'hui, on est sûr qu' Anna Andreson n'était pas Anastasia même si elle se "souvenait" de détails que seule la fille de Nicolas II aurait pu avoir en mémoire.

     

    Ceux qui l'ont cru affirmaient que les membres de la famille royale ne voulaient pas la reconnaître pour sauvegarder les intérêts dynastiques. En outre, Anna manifestait une volonté d'être reconnue comme étant Anastasia mais ne réclamait pas d'argent et désirait une vie simple.

     

    Cela suffit à faire dire à ses partisans qu'une imposteur n'aurait pas eu ce comportement.

    Anna Andernson aurait également dévoilé l'existence d'une cinquième Grande Duchesse, née en 1903.

     

    Une soeur qu'elle aurait rencontré dans les années 50 et qui "avait tout l'air d'une Romanov".

     

    Cette cinquième fille du Tsar et d'Alix aurait été confiée en adoption à un couple néerlandais, la tsarine ayant honte de n'avoir toujours pas donné d'héritier mâle à la Russie.

     

    L'existence de cette enfant est improbable : à la fin de l'année 1902, la tsarine tomba effectivement enceinte mais elle

    fit une fausse-couche en 1903.

     Le problème majeur d’Anna

    (que ses adversaires vont utiliser contre elle)

    c'est la langue :

    Anastasia parlait le russe, l'anglais, le français et très mal l'allemand.

    Or, Anna parle parfaitement l'allemand, ne comprend ni l'anglais ni le français et fait troublant, comprend le russe mais ne le parle pas.

     

    nicolas_ii.jpg  alexandra.jpg

    Un détective apprendra en 1928 qu' Anne Anderson pourrait bien être Franziska Schanzkowski, une ouvrière polonaise qui a déjà fait deux séjours à l'asile et qui a disparu le 15 février 1920 soit deux jours avant la tentative de suicide de Anna.

     

    Il retrouve la famille de cette femme qui lui montre des photos de la jeune Franziska 

    c'est la même personne qu' Anna.

    Afficher l'image d'origine 

    Elles ont en commun une cicatrice à la main gauche.

     

    Pourtant, Anna Anderson affirmera toujours être Anastasia.


    Une autre version concernant la famille impériale circulait :

     

    seuls Nicolas II et son fils auraient été fusillés.

    Alix et ses filles auraient été emmenées à Perm.

     

    Afficher l'image d'origine 

    Selon l'officier Malinovski chargé de l'enquête après l'exécution, on aurait fusillé plusieurs personnes pour simuler la mort de la tsarine et de ses filles.

     

    Elles auraient été vues à Perm en aout et septembre 1918.

     

    Alix et ses trois filles aînées auraient pris un train…sans Anastasia qui se serait enfuit le 17 septembre et aurait disparu pour de bon.

     

    Anastasia, sa mère et ses sœurs ont-elles vraiment survécu au massacre ?

    Difficile à affirmer.

     

    olga1.jpg  tatiana.jpg  maria.jpg

     

     

    Selon l'historien français Marc Ferro, Anastasia ainsi que ses sœurs et sa mère auraient échappé au massacre de 1918 bien qu'officiellement, elles soient dites mortes.

    En Juillet 1918, les révolutionnaires bolcheviques ont défilé de la famille royale russe - le tsar Nicolas II, son impératrice et leurs cinq enfants - et leur personnel à la cave de la maison à Ekaterinbourg où ils vivaient en exil et les ont abattu.

    Deux ans plus tard, une femme est apparu prétendant être la plus jeune fille, Anastasia, et héritière de la csar à la ligne Romanov.

     

    Deux frères nommés Tchiakovsky, elle a insisté, lui avaient porté sur le sous-sol ensanglanté et en Roumanie et la sécurité.

     

    La FAMILLE  Romanov A repoussé la femme, Anna Anderson, comme un imposteur; un journaliste allemand spéculé qu'elle était vraiment Franziska Schanzkowsky, une fille polonaise qui avait disparu d'une maison d'embarquement Berlin peu avant "Anastasia" avait d'abord tourné dans un canal à proximité.

    Afficher l'image d'origine

    Mais Anderson a trouvé quelques partisans, y compris Maria Raspoutine, fille du "moine fou" Grigori Raspoutine, un proche conseiller de Nicolas II et de sa femme.

     

    Anderson conte-ce qui a inspiré de nombreux livres et, le plus célèbre, le film 1956 Anastasia avec Ingrid Bergman-a finalement été discrédité dans les années 1990, lorsque des preuves d'ADN posthume a prouvé

    qu'elle n'a pas été liée à la famille royale.

     

     

     

    Mais non Monsieur FERRO, vous ne pouvez pas changer l'histoire, même pour vos lectrices avides de sensations fortes de roman photo, malheureusement )

     

    En effet, leur survie serait d'ordre politique : à cette époque, le régime bolchevik est fragile et dépend de l'arrêt de la guerre avec l'Allemagne.

     

    Or, la tsarine a des liens de parenté avec l'empereur Guillaume II d'Allemagne.

     

    Son assassinat ainsi que celui de ses filles pourrait avoir de lourdes conséquences. Les bolcheviks les auraient caché après l’exécution du Tsar et d'Alexis puis les auraient fait passer en Allemagne.

    On perd alors leurs traces.


    Voici maintenant ce qu'aurait pu devenir alors Anastasia et le parallèle avec Anna Anderson : Anastasia se serait enfuie avant ce transfert avec l'un de ses gardiens et serait tombée enceinte de lui puis aurait rejoint sa famille en Allemagne (cette version concorde avec celle d’Anna).

     

    Mais là bas le grand duc Cyrille lui est hostile et refuse de la reconnaître.

     

    C'est alors qu'Anastasia aurait relaté des événements datant de 1916, des négociations entre Nicolas II et un envoyé en Guillaume II pour une possible paix.

     Afficher l'image d'origine

    Seule la fille du tsar pouvait être au courant et témoin de cela (et, fait étrange, Anna n'ignorait rien de ces négociations).

     

    Entre en scène cette Franziska :

    la famille d'Anastasia lui tourne le dos et met en avant une fausse Anastasia (Franziska) pour discréditer la fille du tsar et la faire sombrer dans la folie.

      

    anastasia.jpg   alexis.jpg


    Voici maintenant pourquoi les rouges et

    les blancs avaient intérêt à faire passer Anastasia pour morte

      

    anna_anderson3.jpg


    Si la famille impériale fut en totalité massacrée le 17 juillet 1918, en effet, Anastasia fut probablement la dernière à mourir.

     

    Selon les récits, Nicolas fut abattu le premier lorsqu'il voulu se mettre devant son épouse et son fils pour les protéger.

     

    Alix et Olga seraient mortes aux premiers coups de feu.

     

    En revanche, les trois filles cadettes et

    Alexis reçurent plusieurs coups de feu.

    En effet, alors que tous semblaient morts, Anastasia, protégée par le corps de Olga reprit conscience et fut achevée à coups de baïonnettes.

    Afficher l'image d'origine
    Les corps ont été jetés dans un puit de mines avant d'être finalement enfouis dans une forêt.

     

    En 1979, on retrouva les corps de la famille impériale

    mais il en manquait deux.

     

    Avec l'ADN, on conclura en 1991 qu'il s'agit de ceux d'Alexis et d'Anastasia ou de Maria.

     

    Les deux corps manquant avaient probablement été brulés....

     

    Quoique en 1970, une vielle dame meurt et laisse un manuscrit à n'ouvrir que 10 ans après sa mort. Lorsqu’on l'ouvrira, on apprendra que cette dame prétendait être en réalité Maria Romanov.

    Afficher l'image d'origine 

    encore une USURPATRICE


    Ce fait est d'autant plus troublant aujourd'hui : en effet, le 23 aout 2007, un archéologue russe annonçait la découverte de deux corps à Lekaterinbourg.

     

    Le 30 avril 2008, les analyses AND concluent qu'il s'agit bien des restes du tsarévitch Alexis et de Maria

    (Anastasia se trouvait donc parmi les premiers corps retrouvés).

     

    Cependant, malgré la science, certains historiens ( écrivains surtout, pour leur public -  le doute rapporte ) sont toujours persuadés que les filles du Tsar et son épouse ont survécu au massacre.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :