•   

     

    Anastasia Romanov Nikolaïevna.. mes dernières heures..

    Moi, Anastasia et mes soeurs, Maria, Tatiana, Olga et mon frère Alexis

     

     

     

    Mon nom est Anastasia Romanov Nikolaïevna.

    j'étais la plus jeune fille du dernier tsar de la Russie impériale, Nicolas II et la tsarine Alexandra de. J'ai eu trois autres sœurs, Olga, Tatiana et Maria et un jeune frère pour moi, Alexis. Ma naissance , qui a eu lieu le 18 Juin 1901 à Peterhof , a été une déception pour tout le monde, parce attend un enfant. Ils disent que mon père est venu me voir après ma naissance, mais il est allé faire une longue marche pour diminuer sa déception . Tout le monde attendait un garçon...

     

    Ma naissance a causé de vives déceptions parmi la population et les étudiants.

      

    Bien que mon père était un des hommes les plus riches du monde et que nous étions une famille impériale, nous avons vévu une vie très austère et rigoureuse.

    Nous n'avons pas dormi dans un lit avec des coussins muñidas nombreux, mais des lits pliants, durs et même sans les oreillers, sauf quand nous étions malades. Nous ne savions pas qu'il était de l'eau chaude tous les matins parce que, de nécessité, nous nous douchions à l'eau froide. Nous devions garder et entretenir nos chambres tous les matins, les chambres evaient être propres et bien rangées .

     

    Quand nous avons eu d'autres tâches, nous devions faire de la couture, et nos travaux (broderies, vêtements, cols, draps étaient mis à la à vente, nos gains étaient des actes de bienfaisance.Les personnes qui travaillaient pour nous, ne nous appelaient pas comme à une altesse impériale ; ils ne nous appelait même pas pas nos prénoms comme Anastasia Nikolaïevna, Anastasia (la version française), laus oar des diminutils comme Nastia, Nast, Nastenka Malenkaya (qui signifie le plus jeune) et shvibzik (IMP ou elfe, j'ai gagné un surnom pour mes pitreries ( nombreuses ! j'étais la première à taquiner et à faire le clown).

    J'ai était petite et trapue, avec des yeux bleus si caractéristiques de ma famille et avec des cheveux roux blond (ne comprends pas cette tendance à mettre sur mes cheveux le rouge feu). j'étais quelqu'un de grand talent et brillant (pour ne pas être fiere est tout dire), mais je ne pouvais pas absorber trop heures d'études. Wish, je m'ennuyais et préfère les arbres aux classes ! grimper et je ne pouvais pas rester assise (malheureusement pour moi tout autour).Mais curieusement, j'adorais dessiner.

    Anastasia Romanov Nikolaïevna.. mes dernières heures..Il a également été une grande actrice (les imitations ont été ma spécialité! ) et mes commentaires pointus et souvent pleins d'esprit et d'humour surtout pour embêter les gens et blesser leur sensibilité. Tout le monde pensait que mon comportement dépassait... l'inacceptable.

    J'ai été la cause de la La plupart des farces. J'ai essayé de tromper les serviteurs et plaisanter avec mes tuteurs. Mon look les rendait plutôt inquiets... . A dix ans, j'ai mangé des chocolats avec des gants d'opéra !!!! Cela peut paraître idiot, mais la buanderie a été très importante pour moi. je pretextais à oublier une chose dans ma chambre, pour ne pas y aller....je l'ai partagée avec Marie (nous étions appelées, le petit couple. Olga et Tatiana ont également partagé leur chambre)

    Malgré les différences d'âge, quatre d'entre nous sommes très bien entendus. Les lettres ont été utilisées pour signer avec le sigle de l'OTMA (Olga, Tatiana, Maria et Anastasia). Et vers moi, je dois dire que malgré ma vitalité, ma santé a laisse à désirer .

    J'avais des problèmes de dos, ce qui rendait nécessaire un massage deux fois par semaine, quelque chose que je détestaits et j'ai essayé d'éviter de me cacher sous les armoires et les lits. Pour moi c'était un massage très douloureux. et j'avais aussi mal aux orteils. Mon Tante Olga nous avons pensé plus que le reste des gens étaient normaux et aussi pensé que nous étions porteurs d'hémophilie. Sur d'autres faits.

    A la Première Guerre mondiale, avant la révolution russe qui a détruit toute ma famille. Pendant la guerre, Marie et moi avons visité les blessés de guerre dans les hôpitaux. Nous étions trop petits pour être des infirmières, comme Olga et Tatiana, mais nous avons aimé jouer avec les soldats pour se remonter le moral. Anastasia Romanov Nikolaïevna.. mes dernières heures..

    Et en 1917, éclate la Révolution. nous aurions pu y échappé, mais nous avons tous été très malades. Nous avions attrapé la rougeole. à l'époque cette maladie était mortelle,.

    Nous étions tenus à demeure, dans le Palais Alexandre, une fois mon père abdique. Cette situation était vraiment mauvaise. Lorsque nous sommes arrivés à Tobolsk, ma mère nous a fait se cacher dans les bijoux nos robes, travail inutile, que les soldats nous ont fouillés quand on à bord du Rus.

    C'était très humiliant. pleurant et hurlant de peur et personne ne pouvait nous aider.

    Alors que nous étions prisonniers dans Ekatekimburgo essayé de rendre la vie de chacun plus facile, en organisant des jeux nous avons fait un peu plus heureux. Un de mes plus beaux souvenirs de cette époque était quand un après-midi j'ai donné un coup sur une balançoire.

    Merci à mon caractère, de nombreux gardes pensé que j'étais un diable de charme. Seuls ceux qui avaient plus de nous haïssent, ils ont pensé J'ai été extrêmement dangereux pour le moral de tout le monde. vous pouvez demander que nous avons pensé qui allait se passer. Je n'ai jamais pensé que nous allions faire, nous avons tous pensé que nous allions à l'exil en Angleterre, où il avait des parents. Comme nous avions tort! Y est venu le matin du 17 Juillet 1918, nous a réveillé.

    Il a été deux ou trois heures du matin nous nous sommes réveillés et nous ont ordonné de se rhabiller. On nous a dit que nous étions transférés par les émeutes étaient sur le point. Pour plus de sécurité, nous au sous-sol. Et nous allions faire une photo souvenir. Quand il a finalement daigné y assister, nous avons lu une lettre qui dit que nous sommes condamnés à mort. Mon père ne pouvait pas y croire. "Quoi?" dit mon père comme elle se tourna vers nous. Il ne pouvait dire ou faire autre chose. Yurovski lui a tiré dans la tête. Ma mère, Olga, après avoir vu cela, a essayé de faire le signe de la croix, mais avant qu'ils aient fini, ils tombent morts avec Chaque balle dans la tête.

    Ainsi commença la première salve de tirs.

    Le Dr Botkine, le cuisinier Ivan Kharitonov et Trupp, laquais. heureusemnet ou plutôt, malheureusement, nous avait cousu dans les corsets nos joyaux ce qui a maintenu en vie ma soeur et Tatiana moi. Aussi mon frère était vivant Alexis et la Demidova bonne et ma sœur Ana Maria, qui n'avait pas de bijoux. Maria et moi blotties dans un coin en train de pleurer, les mains sur sa tête. Nouveau tir, mais nous avons été terminés à la baïonnette. Mon chien, Jimmy, qui était là aussi, a été tué le soldat en fracassant son crâne avec la crosse de l'un des baïonnettes. Un Ana a également tiré avec son fusil baïonnette propre, car l'oreiller était rempli de bijoux, il l'a pris et mon frère a été tué dans l'oreille.

    Même heure plus tard, nous avons vu que nous n'étions pas tous morts. Et encore une fois les enchères, mais cette fois avec des coups à la tête de ceux qui ont réalisé qu'ils étaient vivants . Pendant plusieurs heures, notre corps est resté dans la cave et, plus tard, le camion haberío pendant trois heures. Ils disent que je survécu au massacre. Mais il dit aussi que mon corps a été retrouvé en 1991, mais je vais vous donner un curieux 6 mois avant ma mort supposée, j'ai mesuré 1, 57 pouces, et pourtant lorsque l'on m'a retrouvée dans mon cercueil je mesurai près de 1,69 pouces.

    Il a été dit avoir trouvé des ossements de deux personnes disparues, mais surprise ils n'ont trouvé que très peu ossements, et quelle est l' explication de quelle manière ont-il retrouvé le tombeau, quelque chose d'étrange, c'est grâce à des documents déclassifiés de notre bourreau. Que demander pourquoi? Parce que la personne qui a trouvé le premier au tombeau Vlatsheslav Popov, a déclaré qu'il avait utilisé tous les documents Yudoski et si j'ai survecu.... beaucoup de personnes ont prédendu être moi.. ...., et je vais tout vous dire, je pourrai en rire......

     

    Dernière photo prise d'Anastasia lors du trajet en train de

    Tioumen à Ekaterinbourg en mai 1918.

     

    traduction sources de l'allemand

      

      

     Fleurs - Rose, fond et trèfles rouges

      

      

      

      

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique