• ALEXANDER Palace

     

     

     

     

    Le palais Alexandre a été construit dans la ville impériale de Tsarskoie-Selo par la Grande Catherine pour son petit-fils favoris, le futur tsar Alexandre Ier de Russie, à l'occasion de son mariage avec la grande-duchesse Elizaveeta Alexeevna.

    Le palais devient plus célèbre sous le règne de Nicolas II. Le dernier tsar et sa femme ont toujours aimé ce palais et en en ont fait leur résidence principale suite au Dimanche Rouge, le palais d'Hiver de Saint-Pétersbourg étant devenu trop dangereux pour eux. Ils y installent l'électricité et un équipement téléphonique. En 1899, un système hydrolique est également ajouté au second étage. Avec l'arrivée du cinéma, l'impératrice fait poser dans le hall semi-circulaire un écran afin de regarder des films. Au grand damne de la cour, Alexandra et son architecte Meltzer, décident de moderniser le palais avec une décoration Art Nouveau. Le palais Alexandre n'avait rien du luxe des autres palais impériaux et ressemblait plus à une résidence de bourgeois. Le monde idillyque que s'était construit le couple impérial était regardé à travers le portrait prophétique de la reine Marie-Antoinette de France, représentée avec ses enfants. Le tableau avait été offert par le président français Emile Loubet, lors de sa visite en Russie en 1902. L'impératrice a toujours admiré cette reine au destin tragique, à qui elle arrivait à s'identifier.

     

     

    Plan du palais Alexandre. L'aile en blanc sont les appartements privés de Nicolas II et de sa famille.

    Contrairement aux châteaux français, les palais russes n'ont pas souffert de la révolution. Après le départ de la famille impériale pour Tobolsk, le palais Alexandre est reconverti en musée ouvert au publique, qui expose la vie des Romanov au XIXème siècle. Après le meurtre des Romanov à Ekaterinbourg en juillet 1918, leurs affaires personnelles amenées en exil sont rapatriées au palais afin de créer une exposition sur leur captivité à Tsarskoie-Selo. La fin tragique des Romanov et la vue de leurs appartements privés créerent chez les visiteurs une certaine sympathie envers le dernier tsar et sa famille, ce qui était en opposition avec les intentions du gouvernement soviétique. En 1919, peu après le coup d'état bolchévique, une partie du palais est reconvertie en colonie d'enfants. Très endommagé par cette expérience, cette partie du palais a été fermée afin d'être rénovée, pour être finalement réouverte au public. Dans le milieu des années 1920, les affaires des Romanov présentes au palais d'Hiver, qui a également été transformé en musée, ont été placées au palais Alexandre.

    Le palais devient alors à cette époque le musée le plus visité de l'Union Soviétique. Malheureusement, le gouvernement est de plus en plus hostile envers ce "musée des Romanov". Une grande partie des objets et des meubles du palais sont alors vendus pour les besoins financiers du partie au pouvoir. Plus tard, la police secrète demande d'utiliser une partie du palais pour ses besoins personnels. La partie du palais qui leur est accordée est privée de ses meubles et de ses trésors, qui sont revendus à l'étranger.

    Dans les années 1930, le gouvernement avait dans l'esprit de fermer le musée et de vendre le reste des objets. Les dirigeants du musée et les visiteurs ont alors manifesté leur mécontentement et le musée est finalement resté ouvert jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale.

    Après la déclaration de guerre d'Hitler contre l'Union Soviétique en 1941, le directeur du musée du palais Alexandre, A.M. Kuchumov, a reçu l'ordre d'évacuer plus de 300 objets du palais, rigoureusement sélectionnés, du fait de l'avancée rapide des troupes allemandes. Lors de l'occupation allemande des palais impériaux, des objets d'une valeur inestimable ont disparu. Le palais Alexandre est reconverti par les allemands en hôpital nazi. Un monument SS, décoré des symboles nazis, est érigé dans la cour. Le palais a été gravement endommagé par les tirs d'obus et la négligence des troupes allemandes et espagnoles durant l'occupation.

     

    Monument SS érigé devant le palais endommagé durant la Seconde Guerre Mondiale.

    Le palais durant l'occupation allemande. La cour et le palais sont gravement endommagés par la négligence des occupants.

    De tous les palais impériaux, le palais Alexandre est le moins endommagé par l'occupation allemande. Avant la guerre, des plans ambitieux avaient été entrepris pour la restauration du palais. A ce sujet, le gouvernement et certainement Staline lui-même, a interdit de transformer le palais en musée dédié au dernier tsar et sa famille. Il a donc été décidé de le rénover à la manière du XIXème siècle. Les restes des appartements privés des derniers Romanov qui ont survécus à l'occupation allemande sont alors détruits. La restauration peut débuter. Avant la fin des travaux, Staline prend finalement la décision de fermer définitivement le musée afin de reconvertir le palais en bâtiment pour la marine. Une partie du palais est encore de nos jours occupée par la marine.

    L'inestimable collection du palais a été dispersée dans plusieurs musées. La majeure partie des objets associés au dernier tsar et à sa famille est dans une salle de stockage et n'est plus exposée.

     

    De nos jours, le palais conserve des séquelles de l'occupation allemande.

     

    -> Ci-dessous, les photos des principales pièces du palais Alexandre du temps des derniers Romanov. De nos jours, il ne reste plus rien des appartements privés de Nicolas II et de sa famille. (Pour agrandir une photo, cliquez dessus) :

     

    La chambre impériale.

    Le dressing de l'impératrice.

    Le cabinet de travail du tsar.

    La salle de réception du tsar.

    La salle de bain du tsar.

    La salle de réception d'Alexandra. On peut y voir le portrait de Marie-Antoinette et de ses enfants en 1787, par Élisabeth Vigée-Le-Brun.

    Le cabinet de travail d'Alexandra.

    Le boudoir mauve.

    Le salon de palissandre.

    La chambre d'Alexei.

    La chambre d'Olga et de Tatiana.

    La chambre de Maria et d'Anastasia.

    Le salon des quatre grandes-duchesses.

    La salle de jeux des enfants.

    La salle de classe des filles du tsar.

     

     

     http://www.les-derniers-romanov.com/palais-alexandre.php

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :